A la une »

17 septembre 2013 – 12 h 33 min |

Tous ces objets plus ou moins exotiques sont obtenus sur les créatures de l’ile du temps figé et sont nécessaires à l’obtention du haut-fait:  Je vais avoir besoin d’un plus gros bagage. Certains sont de …

Lire l'article complet »
Maitriser votre classe

Maitriser votre classe
Apprenez à maitriser la classe de votre personnage

Les Rares de Pandarie

Les Rares de Pandarie
Le guide de tous les Rares de Pandarie en images & vidéos

Warlords of Draenor


Tout ce qu'il faut savoir sur Warlords of Draenor

Patch 5.4

Patch 5.4
Toutes les nouveautés de la mise à jour 5.4 en détails

Messages bleus

Messages bleus Blizzard
Les dernières infos du jeu en provenance de la communauté

Accueil » Actualités, Mists of Pandaria

Blizzard Insider: Présentation du moine pandaren

Soumis par sur 28 octobre 2011 – 19 h 13 min


À l’occasion de la sortie de la prochaine extension de World of Warcraft®, intitulée Mists of Pandaria™, les brumes se lèveront pour vous dévoiler les pandarens, une race longtemps isolée du reste du monde, qui a passé des générations à maîtriser la voie du moine, la nouvelle classe jouable de World of Warcraft.

Pour en savoir davantage sur ce que proposeront la prochaine race et la prochaine classe de World of Warcraft, le Blizzard Insider s’est dernièrement entretenu avec Greg « Ghostcrawler » Street, le responsable de la conception du système, pour discuter des choix de conception qui ont guidé la création du moine pandaren. Continuez votre lecture pour être parmi les premiers à faire la connaissance de ces vigoureux héros qui, en ce moment même, s’entraînent en secret dans la brume.

Blizzard Insider : En quoi la race des pandarens se distinguera-t-elle des autres races d’Azeroth ? De quel genre de traits raciaux disposeront-ils ?

Ghostcrawler : La chose la plus délicate pour une race, c’est de lui donner un caractère unique sans pour autant la rendre si puissante que les joueurs se sentent obligés de la choisir. Si les taurens étaient les meilleurs guerriers, les joueurs Horde risqueraient de se dire qu’ils font un sacrifice trop grand en essayant une race différente ou en gardant la race qu’ils préfèrent. Dans le cas des pandarens, vous ne trouverez probablement rien qui fera que tout le monde voudra en créer un… à part leurs graphismes et leurs animations, qui en feront craquer plus d’un.

La plus grande originalité des pandarens, c’est qu’ils auront le choix de rejoindre soit la Horde, soit l’Alliance, ce qui est une première pour nous. Rien que cela devrait les rendre uniques. Ils jouissent également d’un contexte culturel très riche. Nos trolls sont inspirés de la culture jamaïcaine, les draeneï s’expriment avec un accent d’Europe de l’Est, et les pandarens partagent un lien très fort avec l’Asie. Tout en eux vous fera penser à la culture asiatique, de leurs animations, qui ont une fibre « arts martiaux » même pour ceux qui ne sont pas moines, jusqu’à leur coupe de cheveux.

En ce qui concerne leurs traits raciaux, nous allons leur donner un bonus en cuisine… et en nourriture. Nous allons également leur donner un léger bonus d’expérience supplémentaire lorsqu’ils seront reposés, pour rendre leur progression jusqu’au niveau 90 moins rebutante. Ils disposeront aussi de la fameuse technique mystico-martiale qui permet de paralyser ses adversaires en touchant leurs points de compression. Et finalement, nous avons imaginé un trait racial amusant, « Rebondi », qui leur permettra de prendre moins de dégâts lorsqu’ils feront une chute de haut. Même si les pandarens sont tout aussi nobles et héroïques que les autres races que nous avons créées, nous avions envie de rendre hommage à leur, comment dire, « forme corporelle endomorphique », par un moyen ou par un autre.

Bien entendu, nous sommes encore au début de leur conception et tout cela est susceptible de changer avant la sortie de la prochaine extension.

Insider : Comment l’équipe de développement a-t-elle pris la décision d’intégrer le moine comme nouvelle classe jouable ? Aviez-vous également d’autres idées en tête ?

Ghostcrawler : Nous nous sommes mis d’accord sur la race des pandarens en premier lieu, et à partir de cet instant, la nouvelle classe était toute trouvée. En fait, nous nous sommes vraiment demandé si le moment était venu d’introduire une nouvelle classe dans World of Warcraft. Car aussi géniaux soient-ils, les chevaliers de la mort ont été un véritable casse-tête à intégrer et il nous aura fallu pas mal de temps pour les rendre à la fois amusants à jouer et équilibrés. Mais finalement, nous avons décidé que le timing était parfait, et à partir de là, la plus grosse décision à prendre a été soit de faire du « maître brasseur » la nouvelle classe à part entière, soit de faire en sorte que le moine puisse se spécialiser dans la branche « maître brasseur ». En l’état actuel des choses, le maître brasseur représente la spécialisation tank, mais c’est encore sujet à changements.

Insider : En quoi le moine se distinguera-t-il des autres classes ?

Ghostcrawler : Nous allons tenter quelques trucs qui sortent de l’ordinaire. Pour le moment, le moine n’a pas d’attaque automatique, ce qui est unique parmi les classes de mêlée. Le moine dispose d’une ressource différente de toutes celles que les joueurs connaissent. Les énergies de la lumière et des ténèbres peuvent être employées pour déclencher des techniques différentes. Nous allons même essayer de faire en sorte que la spécialisation en soins du moine repose sur un nombre important de coups de pieds et de coups de poings. Même si les personnages moines pourront porter des armes qui contribueront aux dégâts et aux soins qu’ils feront, un nombre restreint de leurs techniques utilisera réellement leurs armes. Ces dernières seront réservées à certains de leurs plus puissants coups de grâce.

D’un point de vue qui ne se base pas sur les mécaniques du jeu, la différence la plus notable est le grand nombre d’animations dont dispose le moine. Quand vous pensez à une classe utilisant la magie, vous pensez à une grande quantité d’effets visuels pour les sorts. Pour le moine nous avons pensé que cela aurait plus de sens d’avoir un grand nombre d’animations, et les artistes ont réalisé cela.


Insider : Quelle structure l’arbre de talents du moine adoptera-il ?

Ghostcrawler : Eh bien, dans Mists of Pandaria, le concept d’arbre des talents va être complètement bouleversé. Chaque classe ne disposera plus que d’un seul arbre qui bénéficiera de talents certes séduisants mais qui vous poseront des choix cornéliens. Cependant, comme pour les autres classes, le moine pourra dès le niveau 10 choisir entre trois spécialisations. Pour le moment, nous les appelons marche-vent pour la spécialisation combat en mêlée, maître brasseur pour la spécialisation tank et tisse-brume pour la spécialisation soins. Le maître brasseur adoptera l’attitude d’un combattant qui esquive en titubant, à l’image des maîtres ivres dans les films d’arts martiaux. Le marche-vent sera un maître en kung fu qui se servira de ses poings et de ses pieds pour flanquer une raclée à ses adversaires. À la manière des vieux moines dans les films d’arts martiaux, le tisse-brume sera l’archétype du soigneur pétri de sagesse, mais également capable de dérouiller ses ennemis.

Il faut noter que même si de nombreuses races peuvent devenir moines, ce sont les pandarens qui ont fait découvrir cette discipline à l’Alliance et à la Horde, c’est pourquoi les races qui joueront moines mais qui ne seront pas pandarens disposeront eux aussi d’un équipement à forte connotation culturelle, relative à la Pandarie.

Insider : Quelles difficultés devez-vous surmonter à chaque fois que vous ajoutez une nouvelle classe au jeu ? En ajoutant la classe de chevalier de la mort à l’extension Wrath of the Lich King, avez-vous appris des choses spécifiques que vous espérez appliquer au moine ?

Ghostcrawler : Procéder à l’ajout d’une classe est l’une des choses les plus délicates à faire. Dans le cas du chevalier de la mort, nous sommes tombés dans quelques pièges que nous aimerions éviter cette fois-ci. Le système de ressources du chevalier de la mort, par exemple, nous semble au final trop compliqué. Nous avons également eu très tôt des problèmes d’équilibrage qui étaient partiellement dus aux réactions, peut-être biaisées, des joueurs qui avaient l’impression que cette classe n’était pas très puissante. Nous ne voulions pas donner l’impression que notre toute nouvelle classe avait été bâclée, alors nous avons légèrement exagéré ses performances. Par la suite, quand nous l’avons fait rentrer dans les rangs, les joueurs qui avaient choisi le chevalier de la mort ont eu la sensation qu’on les avait brutalement lésés. D’un autre côté, le chevalier de la mort est un personnage emblématique de World of Warcraft, et les techniques et effets des sorts propres à sa classe représentent bien cet état de fait. Nous devons faire en sorte que le moine ait autant la classe que le chevalier de la mort et que le style de jeu du moine soit à la hauteur de ce que s’imaginent les joueurs.

Insider : De quel genre d’équipement les moines pourront-ils se servir ?

Ghostcrawler : Ils porteront des armures en cuir, ce qui implique que les moines tanks et les moines DPS auront besoin du même type d’armure basé sur l’Agilité que portent les voleurs et les druides combat farouche. Les moines soigneurs auront quant à eux besoin de porter des armures basées sur l’Intelligence, comme celles des druides équilibre et restauration. En ce qui concerne les armes, les bâtons et les armes de pugilat seront deux objets typiques du moine. Pour l’instant, nous nous concentrons sur les armes de pugilat pour le marche-vent et sur les bâtons pour le maître brasseur, mais il se pourrait bien que nous accordions davantage de flexibilité aux joueurs. Les moines de mêlée pourront également se servir d’armes à une main telles que les masses, les haches et les épées. Le tisse-brume pourra utiliser les armes habituellement destinées aux soigneurs telles que les bâtons, les masses, les haches et les épées. Les moines ne pourront pas utiliser de bouclier et les classes de mêlée ne pourront de toute façon plus s’équiper d’armes à distance.

Insider : Merci de nous avoir accordé votre temps. Y a-t-il quelque chose que vous voudriez ajouter avant de nous quitter ?

Ghostcrawler : Une des victoires que nous avons obtenues avec le chevalier de la mort est apparue lorsque nous avons intégré une technique amusante à un niveau relativement bas et qui est devenue emblématique de cette classe. Je parle évidemment de Poigne de la mort, qui permet aux chevaliers de la mort d’attirer leurs ennemis à leurs pieds d’un coup sec. Nous avons décidé que nous avions besoin d’une chose similaire pour le moine et c’est comme ça que nous avons imaginé la technique Roulade. Cette technique est une sorte de mélange entre la Charge du guerrier et le Transfert du mage. Contrairement à ces deux techniques, Roulade peut également être utilisée pour se projeter sur les côtés et en arrière. Et il faut absolument voir son personnage se mettre à faire des sauts périlleux, surtout si c’est un pandaren. C’est vraiment tordant. (Source)

 

Laisser un commentaire!

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.